Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Site communautaire 
privé de @fredbascunana :-)
Avec Amazon Go, le spectre de la suppression massive d’emploi devenus obsolètes et superflus prend forme. L'info brute, ici et là . Mais ce n’est plus de l’ ubérisation . L’ubérisation c’est : Un nouveau business model provoqué par la réintermédiation et réappropriation d’un métier par d’autres intervenants. La plateformisation des compétences : les applis permettent de faire se rencontrer l’offre et la demande de façon plus efficace. Le maintien (voire la réinvention) de l'interaction humaine La présence encore balbutiante de l'intelligence artificielle L’amazonisation c’est : Le même business model La suppression des compétences : appli ou pas, le consommateur accède à une nouvelle expérience de fluidité absolue. La suppression de l'interaction humaine : "No lines, no registers, no humane interaction" L'omniprésence de l'intlligence artificielle - le deep learning en est la pierre angulaire “Il y a deux sortes d'efficacité, celle du typhon et celle de la sève” - écrivait Camus L’ubérisation c’est la sève. L’amazonisation c’est le typhon.   NB : Uber aura bien sûr recours bientôt au driveless cars, donc à son tour "amazonisera" ses concurrents.   C’était juste un point de vue - mais il est dans mon habitude de porter le débat dans la rencontre physique. On approfondit collectivement et c’est le plus souvent filmé. Pour en débattre en meetup filmé, postulez sur cette page.  
Et toc, voici mon feedback :
Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios de Webcastory
Format : Talkshow
Traitement : Analyse de concept
Webcast
notes
Intervenants (1)
AUDIENCE
 

Avec Amazon Go, le spectre de la suppression massive d’emploi devenus obsolètes et superflus prend forme. L'info brute, ici et .

Mais ce n’est plus de l’ubérisation.


L’ubérisation c’est :

  • Un nouveau business model provoqué par la réintermédiation et réappropriation d’un métier par d’autres intervenants.
  • La plateformisation des compétences : les applis permettent de faire se rencontrer l’offre et la demande de façon plus efficace.
  • Le maintien (voire la réinvention) de l'interaction humaine
  • La présence encore balbutiante de l'intelligence artificielle


L’amazonisation c’est :

  • Le même business model
  • La suppression des compétences : appli ou pas, le consommateur accède à une nouvelle expérience de fluidité absolue.
  • La suppression de l'interaction humaine : "No lines, no registers, no humane interaction"
  • L'omniprésence de l'intlligence artificielle - le deep learning en est la pierre angulaire

“Il y a deux sortes d'efficacité, celle du typhon et celle de la sève” - écrivait Camus

L’ubérisation c’est la sève.

L’amazonisation c’est le typhon.

 

NB : Uber aura bien sûr recours bientôt au driveless cars, donc à son tour "amazonisera" ses concurrents. 


C’était juste un point de vue - mais il est dans mon habitude de porter le débat dans la rencontre physique. On approfondit collectivement et c’est le plus souvent filmé. Pour en débattre en meetup filmé, postulez sur cette page.

 



Sujets potentiellement connexes :
  • Commentaire de Erik Van Rompay : se porte volontaire pour participerUber versus Amazon.... deux modèles de rupture totalement différents. La seule chose commune est cette faim de conquête du monde.Comme je gère plusieurs projets de rupture... je veux bien apporter ma lumière sur ce sujet. Commentaire de Frédéric BASCUNANA : à lire en complément, notamment sur la "teslaization" :Roadmap to disruptionhttp://www.merkapt.com/entrepreneuriat/a-roadmap-to-disruption-11658 by Philippe MÉDA ‏@icopilots Commentaire de Frédéric BASCUNANA : avec plaisir Erik - je monte ça en 2017 :-)