Email     Password  
Connection | Subscription
Site communautaire 
privé de @fredbascunana :-)
2000/2010... : dans l’Internet et la websphère française il est difficile de trouver des femmes entrepreneurs et fondatrices de startup. Pourtant, lors de la première bulle internet elles furent en vue. En 2010-2011,qu’en est-il ? Les raisons sont-elles culturelles : domaine trop tech, peu de filles en école grandes d’ingénieurs ou écoles de prestige ? Avons-nous développé un prisme déformant privilégiant les secteurs réputés branchés/buzzeurs négligeant ceux réputés peu glamour ou une myopie qui profite aux fondateurs au masculin ? Intervenants souhaités (postulez !) : regard sociologique + témoignages / expériences en France et en Europe . [SONDAGE]
Here's my feedback:
Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (4)
AUDIENCE
 
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Véronique Da Costa, BeDigitalBusiness.com

Trouverdelarge...
Bedigitalbusiness.com / conseil, formation et édition
Valérie DAGAND, Télévista - Directeur marketing, sales et f...
Experte en développement d'entreprise (Innovation, servic...
Sophie Masure, www.sophiemasure.fr : Designer
Directrice Artistique Freelance. Créative et tenace. www....
Catherine TARAPACKI-PINTO, Apporteur d'affaire - développement commerc...
Directeur Commercial Webcastory - Bienvenue dans la socia...
2000/2010... : dans l’Internet et la websphère française il est difficile de trouver des femmes entrepreneurs et fondatrices de startup.

Pourtant, lors de la première bulle internet elles furent en vue.

En 2010-2011,qu’en est-il ?

Les raisons sont-elles culturelles : domaine trop tech, peu de filles en école grandes d’ingénieurs ou écoles de prestige ?

Avons-nous développé un prisme déformant privilégiant les secteurs réputés branchés/buzzeurs négligeant ceux réputés peu glamour ou une myopie qui profite aux fondateurs au masculin ?

Intervenants souhaités (postulez !) : regard sociologique + témoignages / expériences en France et en Europe .

I transmit my opinion: I find this subject...





Connected subjects:
Comment from Dominique Rabeuf: Si les femmes ne sont pas (plus) « fondatrices » cela vient du mode « patrilinéaire » qui s'est imposé dans nos contrées sous influence Gréco-Romaine (les peuples germaniques étaient dans le mode « matrilinéaire »).On dit souvent Père Fondateur et quasiment jamais Mère FondatriceIl n'y a parmi les théoriciens de premier plan (philosophie, mathématiques, sciences expérimentales) aucune femme jusqu'au vingtième siècle (où elles apparaissent de façon très sporadique).En Europe les peuples du nord sont les premiers à se débarrasser progressivement de l'empreinte (multiple) culturelle religieuse méditerranéenne.Néanmoins, nous les mâles du genre humain ne portons pas toutes les responsabilités des misères du sexe faible (imbecilitas sexus) qui s'est souvent pris au jeu de préférer ses fils à ses filles et de perpétrer des coutumes arriérées.Pour ce qui est du Web et de ses évolutions techniques (pas la soupe aux canards 2.0) on dénombre plusieurs femmes remarquables. Comment from Sophie Januel: Lutter pour finir sur un bûcher Se soumettre pour "un peu moins perdre" ? L'éducation étant affaires de toutes et de tous la thèse "elles ne combattent pas assez ou s'accommodent des règles des dominants" n'a plus lieu d'être. recentrons sur notre sujet proposé : Où sont les fondatrices de startup? Qui sont-elles ? Comment vivent-elles leur expérience ?Ailleurs : autant, plus ou moins de femmes se lançant dans la Tech ? Comment from Dominique Rabeuf: Exemple de fondatrice historiqueClotilde, l'épouse de Clovis c'est juste une anecdote, néanmoins ... Comment from Véronique da Costa: trouve ce sujet : IntéressantJe suis concernée Comment from Frédéric BASCUNANA: trouve ce sujet : À approfondirLe sujet est posé rapidement (ça serait top de le développer un peu), mais offre une fantastique opportunité : poser le socle de départ d'une réflexion vivante, par les témoignages et les expériences partagés, pour que cette première journée dédiée aux femmes startupeuses permette de lancer les plateaux de cette chaîne avec un maximum de pédagogie. Comment from : trouve ce sujet : IntéressantLes quelques femmes qui osent franchir le pas restent souvent dans l'ombre, c'est peut être une des raisons pour lesquelles on ne les voit pas.Ce sujet est très intéressant mais doit être strictement délimité sous risque de finir en débat sur la condition de la femme dans le monde du travail en général, débat sans fin... Comment from : trouve ce sujet : IntéressantComme le dit Tatiana, c'est peut-être que les femmes fondatrices ont une certaine tendance à rester dans l'ombre : mais est-ce voulu ou subi ? Faut-il le regretter, s'en réjouir ou se contenter de le constater ?On constate également de plus en plus d'initiatives pour mettre en valeur les femmes fondatrices (prix de l'entrepreneuse, etc.).Mais pourquoi se limiter aux équipes 100% féminines ? Si la fondatrice n'est pas majoritaire, si elle a un homme pour associé, elle est exclue de ces opérations. On peut créer une startup sans être majoritaire, cela n'enlève en aucune cas de la valeur à la création ou à l'initiative. Au contraire, j'ai l'impression (dans mon cas particulier en tout cas) que la complémentarité de nos profils et de nos caractères, entre mon associé et moi, est une force pour l'entreprise. Comment from Frédéric BASCUNANA: Titre ironiquement bien ciblé, on ne pouvait pas faire mieux, dans le contexte de l'actualité, puisqu'aujourd'hui pouvait-on lire partout sur le web, le président s'est entretenu avec des acteurs-clés de l'écosystème web français, eh bien voyez la teneur du déjeuner :"Pas de femme au déjeuner !De nombreux internautes se sont indignés que la table soit 100 % masculine."On le lui a fait remarquer", confie Maître Eolas. "Nous lui avons dit que, s'il faisait un autre déjeuner, ce serait bien qu'il y ait des femmes." Reste à trouver des entrepreneuses sur le Web, qui ne courent pas les rues, note Maître Eolas : "Là, comme ça, je ne vois aucun nom mais j'espère que la liste s'élargira."Source : http://www.lepost.fr/article/2010/12/14/2340547_sarkozy-dejeune-avec-des-acteurs-du-web-pas-une-seule-femme-invitee.html    Comment from Youssef Rahoui: A noter ce remarquable article (en anglais) : http://www.zdnet.com/blog/perlow/2010-the-year-of-whining-about-women-in-tech/15283  Comment from FAbienne VAillant Langlois: Pour moi, il y a 2 sujets :- l'entrepreneuse, peut elle s'exprimer librement dans l'économie actuelle ( facteurs endogènes, facteurs exogènes )? - Pourquoi peu de femme fondatrice des starts ups, ?ci joint un article très étayé pour nourrir le talk showhttp://www.chefdentreprise.com/Chef-d-entreprise-Magazine/Article/FEMMES-MERES-ET-CHEFS-D-ENTREPRISE-37091-1.htmJ'aimerai aussi redire à quel point, dans les pays émergents, ce sont les femmes qui développent l'économie. Leur fibre entrepreneuriale n'est plus à prouver.Si on va du coté de leur absence dans la technologie/stratups, je pense que la prudence qui la caractérise plus , du fait de sa résonnance avec la Nature ( n'oublions pas qu'elle présente tout de même des différences / l'homme qui la préparent à sa vocation maternelle, quoi qu'en dise le pro- androgynie) est peut être une explication de sa frilosité sur le lancement de starts up.Avec, évidement, un historique socio culturel qui la marque : complexe d'imposture, complexe de la chic fille pro-consciencieuse....Premier jet, car j'ai peu de temps aujourd'hui mais au plaisir de continuer ces échanges.Bonne Année à tous et toutes Comment from FAbienne VAillant Langlois: Pour nourrir le débat, les femmes et la techno....http://www.rslnmag.fr/blog/2010/12/7/hommes-femmes_et-si-le-numerique-rendait-le-monde-du-travail-un-peu-moins-inegalitaire_/Bien à vous Comment from Astrid S: trouve ce sujet : À approfondirmanque d'intervenants. Comment from Valérie DAGAND: Oui moi aussi je suis convaincue que l'approche Mère/père joue énormément dans l'entreprenariat. Au sein de mon réseau Cyber-elles, je vois de très beaux parcours d'entrepreneuses et néanmoins des femmes qui s'enferment dans des cases trop limitées....alors qu'elles ont un énorme potentiel et des idées à revendre. Comment from Sophie Januel: Au départ mon sujet était plutôt sous-tendu par la volonté de pointer le manque de visibilité des femmes fondatrices de startup et aussi d'en profiter pour les détecter.Le second sujet imbriqué comme justemment relevé par Fred est "les femmes fondatrices de startup un frein intrasèque àl'amorçage de l'entreprise ou une formidable opportunité" Nous trouverons moult études pour constater que la gestion et la prise de risque "au féminin" est différente de celles des hommes et d'autres qui soutiendront qu'il n'y a pas de différence. Et si nous osions réellement analyser sans tabou et sans critères passéistes notre écosystème ou notre monde parallèle de l'entreprise numérique ?A noter que ni le Medef ni CGPME, ETHIC & consorts ne sont capables de présenter des femmes entrepreneurs aux institutionnels. No comment :$  Comment from Sophie Januel: Julie : à quelle manifestation pensez-vous Je n'ai pas retrouvé de mon côté des critères de discrimination ssi l'équipe fondatrices est mixte. Je pense notamment aux actions sur BFM /jeunes entrepreneurs qui reçoivent bien sur le plateau des femmes, des hommes entrepreenurs ensemble ou non. "Fondatrice" ne signifie pas etre ou rester majoritaire au capital notamment avec l'effet de la levée de fonds qui entraien une dilution.En aucun cas nous ne souhaitons tenir une posture exclusive par rapport aux femmes et exclure ces messieurs ! Je pense juste que le problème majeur des fondatrices est un manque critique de visibilité...d'où le sujet. Comment from : Je pensais en particulier au prix de l'entrepreneuse, qui accepte des équipes mixtes à condition que la majorité du capital soit détenu par des femmes. Comment from Frédéric BASCUNANA: Chères amies (et amis, mais là pour une fois vous êtes minoritaires les garçons), plusieurs personnes-clés que j'ai contactées ne sont plus disponibles demain pour ce plateau - ou sur un créneau trop serré.[ Où l'on voit soit dit en passant, mais j'ai l'habitude, que quand on offre une presta gratuite elle n'a plus aucune valeur, ce qui me conforte et me confirme dans l'idée que je ne vais probablement plus faire de plateaux non sponsorisés en amont - tant pis si cela freine la production de pilotes et de nouveaux formats d'émissions, comme celui-ci sur Women in IT qui s'annonce génial sans aucun doute. ]Nous ne pouvons pas mettre en branle un studio TV et une équipe technique pour un nombre insuffisant d'intervenants, à plus forte raison sans financement. L'idée ici c'était de faire plusieurs heures de plateaux pour amorcer cette chaîne, en mutualisant les coûts au lancement.No worries, je vais y travailler, et le tir sera corrigé (nous avons ici une conséquence de la trêve des confiseurs, tout a roulé au ralenti ces trois dernières semaines) !Mais je vais placer ces sujets en attente de financement, et dès que nous aurons trouvé un sponsor j'avancerai en revenant vers vous tous. Merci et bon dimanche pour ceux qui comme moi sont devant leurs PC. Comment from Fadhila BRAHIMI: Frédéric l'idée de faire des pilotes est fondamental mais il faut aussi avoir un début de "promesse" de la part de sponsor Dans tous les cas, faire plusieurs plateaux en même temps est écologiste mais nécessite effectivement la présence de plusieurs acteurs. Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci @ Fadhila de ta compréhension Comment from Asmaa Lahlou: trouve ce sujet : IntéressantJ'aurais bien aimé y participer ! Comment from Sophie Januel: @Asmaa il n'est pas trop tard :) Comment from Asmaa Lahlou: Merci Sophie... c'est être à Paris ce jour là qui me cause problème. Peut-on participer à distance via des Q/R pdt le TOCshow? Comment from Frédéric BASCUNANA: oui nous ferons un live vous pourrez poser vos questions via le tchat ;-) Comment from Véronique Da Costa: Je serai là à 14h00 :-) Comment from Asmaa Lahlou: Lucky you... Je te regarderai avec plaisir ;-) Comment from Véronique Da Costa: Merci Asmaa :-) Comment from Sophie Masure: Et moi aussi je serai là, 13h30 pour être sûre. A tout à l'heure ! Comment from Anne: Toc toc ! Où sont-elles ? Elles sont là par exemple... et ce n'est qu'un début ;) http://bit.ly/dG931K Je ne pourrai pas venir cette après-midi, mais ce sera certainement constructif. Comment from Véronique Da Costa: Retour de ma 1ère intervention => L'équipe Techtotv est professionnelle, sympathique. Rapidement, vous oubliez les caméras. Lors des prochains plateaux de la chaîne Tech Women, lancez-vous :-) Comment from : Je confirme : c'était une très bonne expérience, en plus d'une occasion de rencontrer de nouvelles personnes.Merci pour ce tournage ! Comment from Catherine TARAPACKI-PINTO: à trés vite pour la mise en ligne de ces premiers sujets Merci mesdames et mesdemoiselles pour votre participation, ...D'un autre côté, nous n'avons fait qu'imaginer tous les messages qu'il est possible de lancer avec cette outil extraordinaire que peut être une web-TV communautaire.De nombreux sujets à venir j'espère, les financements, les subventions publiques, les JEI, ...A très vite donc Comment from Sophie Masure: Super expérience et jolies rencontres. A une prochaine j'espère :) Comment from Valérie DAGAND: merci à toutes ! Comment from Véronique Le Faouder: Je crois que nous avons toutes passé un très agréable moment... Il reste tellement de sujets à aborder, longue vie à cette chaîne des Tech Women ! Comment from Bruno Delpeuc'h: J'espère que ce plateau ouvre une nouvelle ère sur TTT. J'avais indiqué à Catherine il y a plusieurs mois de cela lors d'un échange téléphonique qu'il fallait que les femmes s'emparent beaucoup plus de TTT en y intéragissant et participant activement. Donc je me réjouis de ces changements positifs et cette évolution progressive. Mais svp, ne compartimentons pas les femmes d'un côté et les hommes de l'autre. Le secteur IT français a besoin de plus de femmes c'est une évidence. Amha, il faut envisager la collaboration, la coopération, l'échange, le partage entre femmes et hommes et non entretenir/faire une séparation entre eux. Pourquoi ne pas par exemple équilibrer les plateaux TTT quand c’est possible selon les sujets ?Autre proposition : pourquoi ne pas aborder un domaine, un secteur d'activité avec son tissu de startups de cette manière, il sera plus facile d'identifier les projets/startups portés par des femmes et/ou des hommes entrepreneurs ? Comment from Frédéric BASCUNANA: Bravo Bruno, je plussoie !Allez, on va te confier l'organisation des prochains plateaux - tu seras préposé à la parité, hein ;-) Comment from Sophie Januel: Bruno, Fred te confirmera que les idées la motivation ne manquent mais le temps oui! J'avoue que si tu as un peu de temps pour nosu aider à déployer une quarantaine de sujets (avec sponsors), nous serons toutes et tous ravis!Sois le bienvenu :) Comment from Frédéric BASCUNANA: mais je vais le faire alors ! Comment from Bruno Delpeuc'h: Salut Fréd ! ;) MDRSinon tu me connais je suis un vrai libéral donc pour moi nous sommes tous égaux devant la loi. Autrement dit, je ne suis pas du tout favorable à la discrimination positive ou la parité car c'est en contradiction avec le principe d'égalité devant la loi.Mais sérieusement je pense que mes modestes propositions ci-haut méritent une réponse adéquate PS on essaie de trouver un créneau durant ces 10 prochains jours pour se faire un jap' ? Comment from Bruno Delpeuc'h: Bonjour Sophie, Je suis dans le même contexte que toi, le temps me manque aussi... Rythme de 18 à 20 heures par jour 7/7 avec mon équipe et notre projet (ie XeroBank). Donc malheureusement je ne peux pas t'apporter ma contribution comme tu me le demandes. Si je peux t'aider je le ferai sans hésiter car comme tout libéral qui se respecte j'aime à donner et je me plais à donner. Je te propose que tu me contactes en privé pour m'en dire plus et je verrai si je peux faire quelque chose ou pas. A très vite! ;) Comment from Sophie Januel: Ok, on passe en MD Bruno :) A très vite Comment from Sophie Januel: Notre volonté est d'agir en toute altérité, pas de discrimination mais il est judicieux de montrer si ce n'est révéler, la présence des femmes en IT et pas en rôle secondaire ou de l'ombre d'où le focus sur ces dames parce qu'elles le valent bien comme dirait "L*****" ;) Comment from Bruno Delpeuc'h: J'avais bien compris ;)Comme tu le soulignes : "(...) la présence des femmes en IT et pas en rôle secondaire ou de l'ombre d'où le focus sur ces dames parce qu'elles le valent bien (...)" et je me permets de rebondir en te suggèrant le plateau suivant : *Les femmes dans les Technologies de l'Information et de la Communication*Ca permettrait de rappeler sans doute à pas mal de gens la place capitale qu'ont occupé certaines femmes dans l'évolution de l'informatique, des sciences, des technologies. Je pense notamment à Ada Lovelace ou Grace Hopper, etcetera. Comment from Bruno Delpeuc'h: PM sent ;) Comment from Frédéric BASCUNANA: bon, moi après techtoc je vais lancer meetoc si ça continue ;-) Comment from Corinne Dangas: Meetoc, une voie à trouver entre webTV-réalité et Tournez Manège ? Bon concept à creuser ;)) Comment from Bruno Delpeuc'h: Salut Fréd, nous ne faisons ici qu'échanger entre Sophie et moi, rien d'autre. Que vas-tu chercher là ? ;) Si un simple échange cordial et courtois entre Sophie et moi te donne de telles idées tant mieux ! lol Quelle imagination Fréd ! Mais où vas-tu chercher/trouver ça dans notre échange avec Sophie ? J'avoue que ça m'interpelle. Peux-tu m'expliquer ton cheminement ? Car qu'est-ce qui t'amène précisemment à imaginer/penser cette idée de réseau Meetoc ? Je m'explique tu suis ce fil de discussion, tu y participes et à un moment donné pour je ne sais quel motif ou raison tu interprétes le propos tenu dans ce fil de discussion qui t'amène à imaginer/penser ce concept de réseau Meetoc.Tu nous donnes ici même en plaisantant un bel exemple de sérendipité dans ce fil de discussion ! ;) Comment from Frédéric BASCUNANA: Alleeeeezz Bruno crache le morceau hein !je blague bien sûr - Comment from Sophie Januel: Je profite dulong weekend du 14 juillet pour vous proposer de relancer le fil. Il me semble que des sujets - sérieux - ont été évoqués. Nous sommes en UE, aucune idée de comment cela se passe dans les autres pays intra-communautaires ? Qui aurait des contacts avec Courrier International ? Des relais éco ou entrepreneuriaux à Bruxelles ? Barcelone ? Londres Bref comment font les autres femmes fondatrices de startup ? Quelqu'un chez Techcrunch pour éclairer notre lanternes ? Ou ailleurs ? Comment from Mathieu COLIN: se porte volontaire pour participerHello Fred, n'hésites pas à revenir vers moi.Le sujet m'intéresse.On peut également parler de l'intégration des réseaux sociaux dans le cadre de l'innovation et du développement produit pour booster les ventes en analysant les retours des consommateurs sur l'utilisation des produits ainsi que les mécontentements exprimés. Cela permet de redesigner les produits pour les fiabiliser et/ou en diminuer les coûts.Tiens moi également au courant dès que tu auras du nouveau pour tout ce qui concerne les biotechs et la SCM.Bon courage en attendant, et au plaisir,Mat. Comment from Frédéric BASCUNANA: Chers amis, merci pour vos candidatures de qualité !Pouvez-vous répondre au questionnaire qui sur la page du sujet permet de nous aider à le préparer (onglet "aidez-nous à préparer le sujet") ? - Cela validera définitivement votre candidature - il faut bien la mériter un peu ;-) Comment from Samuel GAULAY: Salut Fred, C'est fait !Et j'ajouterai la question : "Comment mesurer le coût de ne pas avoir de stratégie médias sociaux en B2B ?" Comment from Eric Herschkorn: a répondu à l'invitation : Désolé, mais je ne pourrai pas participer à ce tournagepas dispo mais interessemerci Comment from Emilie Ogez: trouve ce sujet : IntéressantOn commence à voir passer pas mal de choses sur les médias sociaux et le B2C, beaucoup moins sur les médias sociaux et le B2B. Ce talkshow est donc une excellente idée ! Comment from Frédéric Gilbert: se porte volontaire pour participerComme le mentionne très justement Elodie, le ROI sur les médias sociaux est trop souvent axé sur le B to C et non sur le B to B. Plusieurs axes peuvent être traités : comment les médias sociaux et les pratiques sociales renforcent la relation entre l'entreprise et ses partenaires commerciaux par exemple dans les pratiques d'Open Innovation / Comment les médias sociaux permettent de rapprocher l'entreprise des attentes et comment on peut agir sur les retours clients / Le B to B ou le B to C ce sont toujours des clients / Les médias sociaux comme levier pour le développement commercial et marketing : la diffusion de contenus et les blogs d'experts / Amener le social comme facilitateur de la relation client / Le Social comme facteur d'optimisation de la connaissance client / Le social pour développer les programmes de partenariat... De nombreux points peuvent être abordés et je serai ravi d'y contribuer.Frédéric Comment from Bertrand Petit: Sujet passionnant. L'autre jour le dir mktg de Photobox avec son Agence et Google expliquaient comment il mesure le ROI par mot clé et par bannière en liant avec son ERP. Ainsi acheter le mot "célibatiare sérieux" pour Meetic est moins rentable qu'un autre mots ... car les "sérieux" ne sont pas très "fidéle" et ne restent pas abonné très longtemps sur Meetic@innocherchenews Comment from : trouve ce sujet : IntéressantLa pauvreté des informations présentes sur ce marché BtoB; curieuse de savoir si le ROI est vraiment adapté à des données qualitatives (commentaires, recommandations,...). Comment from Bertrand Petit: Qui a jamais mesuré un ROI à posteriori. En 30 ans de vie professionnelle dans des grands groupes ... Jamais ! Comment from Samuel GAULAY: Le ROI se mesure de facto en fonction des objectifs fixés. Ils peuvent être très variés d'une organisation à une autre en fonction de la maturité de son écosystème sur les réseaux sociaux et donc la pertinence d'y être actif ou non. Cela dépend aussi de ses capacités internes. Il ya plusieurs phases dans une stratégie de Médias sociaux : - Etablir sa présence sociale (qui doit répondre à des objectifs définis au préalable)- Animer les communautés et apporter du contenu et de la valeur- Engager via des actions on et offlineEt c'est là que la mesure Social Media peut être segmentée, avec des KPI pour chaque étape. Mesurer le ROI des réseaux sociaux en B2B ne veut pas dire directement mesurer le poids des réseaux sociaux dans le développement du CA... c'est l'étape ultime et beaucoup trop avancée pour 90% des sociétés. Comme pour tout, il faut d'abord mettre en place des premiers KPI qui correspondent à sa maturité et une fois maîtrisé, alors on peut passer à un stade supérieur et ainsi arriver progressivement à relier les actions sur les réseaux sociaux au développement de son CA. Ce TalkShow va être passionnant... bien hâte d'échanger avec vous tous Comment from Frederic CRUTEL: souhaite assister à ce tournageC'est une question tellement récurrente de nos clients et prospect, qu'il est important d'en être informé. Merci à vousFred Comment from Frederic CRUTEL: trouve ce sujet : Excellent !Forte demande d'information de la part des acteurs en ce domaine Comment from Frédéric BASCUNANA: tiens, ça sertait bien en début d'année de se faire un refresh sur ce sujet et de voir ce qui a progressé ou pas.des ROIstes volontaires pour partager avec le recul de l'expérience ? Comment from Samuel GAULAY: Salut à tous et bonne année 2013 ! Je suis partant, avec des retours à partager d'implémentation de stratégie social media en B2B, avec des feedbacks d'engagement d'audience Comment from Mark Tamis: Bonne année et meilleurs voeux pour 2013!ça sera avec plaisir :)A bientôt! Comment from Frédéric BASCUNANA: avez-vous tous reçu mon dernier message du début de semaine ?Avec autant de participants motivés, nous devrions pouvoir réaliser un beau plateau. Comment from Samuel GAULAY: Toujours prêt et motivé ! Comment from Frédéric BASCUNANA: je précise chers amis que Samuel propose une journée de plateaux, que nous avons décidé de soutenir, sur le thème du marketing B2B et de l'engagement, n'hésitez pas à postuler ici aussi (le tournage devrait avoir lieu début avril dès que vous êtes suffisamment d'inscrits) :http://techtoc.tv/event/4458/e-marketing--e-commerce/digital-marketing/je suis navré que les conditions de fonctionnement aient dû évoluer, mais pour couvrir un minimum de frais les consultants et éditeurs doivent s'acquitter d'une PAF (Participation aux Frais) symbolique de 300 EUR HT. Comment from Frédéric BASCUNANA: Et nous lançons aussi une journée de conférences à la Maison des Associations, la date sera bientôt fixée (début Mai en tout cas), voici la page ébauchant la thématique, n'hésitez pas à venir proposer vos sujets :Social CRM Lounge 2013 : du concept aux outilsPour explorer retours d'expérience, analyses de tendances, outils et solutionhttp://techtoc.tv/socialCRM2Merci à Mark Tamis, la conscience du Social CRM ;-) qui nous a soufflé les premiers sujets et expliqué le concept mieux que quiconque.