Email     Password  
Connection | Subscription
Site communautaire 
privé de @fredbascunana :-)
Avec le web est né tout un univers, de nouveaux usages, qui ont généré de nouveaux business. Directement et indirectement le internet nourrit toute une partie de l'économie. Internet est encore jeune. De nombreuses expérimentations sont menées. De nouveaux métiers émergent, vivent, s'instaurent ou disparaissent. Quels sont ils ?
Here's my feedback:
I transmit my opinion: I find this subject...




Misc infos
Location : Dans les studios de Webcastory
Webcast
notes
Speakers (6)
AUDIENCE
 
Ce sujet vous intéresse ? Cliquez ici pour
 en voir d'autres connexes sur la web tv de :
Subject proposed by Stanislas Jourdan
Organization by Stanislas Jourdan
Format : Talkshow
Treatment : Debate
 
Speakers :
Marina Aubert, Consultante en communication web
Dirigeant
Corinne Dangas, Observatrice, chercheuse et consultante ind...
Organisation, stratégie, développement numérique et social.
Damien Douani, D'abord directeur marketing-com, puis en ch...
Explorateur digital, serial blogueur, geek, expert en usa...
André Loechel, Fondation des Territoires de Demain
Président de la Fondation des Territoires de Demain
Serge SOUDOPLATOFF, Scanderia
Cofondateur
Frédéric BASCUNANA, SMARTNOMAD + EFFORST.ORG + @PitchParties & ...
Digital Entrepreneur - Keynote Speaker - DealMaker & Pitc...

Avec le web est né tout un univers, de nouveaux usages, qui ont généré de nouveaux business. Directement et indirectement le internet nourrit toute une partie de l'économie. Internet est encore jeune. De nombreuses expérimentations sont menées. De nouveaux métiers émergent, vivent, s'instaurent ou disparaissent. Quels sont ils ?

Related expertises:  community, community management

Internet a généré de nouveaux types de business, et requiert donc de nouvelles compétences, savoirs-faire, et expériences. De ce fait, de nouveaux métiers ont émergé.

Quelques exemples de ces nouveaux métiers sont les community managers, les métiers relatifs au référencement, au e-commerce et autres.

Signal fort de l'engouement pour ces nouveaux métiers, un portail national a d'ailleurs récemment été lancé par le gouvernement : http://www.metiers.internet.gouv.fr/ .

Le but de ce plateau est donc de répondre aux interrogations suivantes :

  • Quels sont ces nouveaux métiers ?
  • Quels sont les secteurs les plus porteurs ? Ou se trouvent les emplois de demain ?
  • Quels profils de compétences ? Quelle formation ?
  • S'adressent-ils autant aux jeunes générations qu'au Senior ?
  • Quelles perspectives de promotion ?

Comment se situe la France ? Son marché de l'emploi est-il dynamique, attractif ?

Crédits photo : http://www.flickr.com/photos/transkamp/54371294/

Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Connected subjects:
  • Comment from Boris Perchat: Intéressant ce sujet... je me demandais si certaines entreprises emploient des blogueurs à plein temps. Blogueur est-ce un métier ? Comment from : @boris, Blogueur.. peut être pas, du moins pas dans le sens où tu pourrais l'entendre. En revanche, tous les métiers liés à la veille, à la communication, à la gestion de communautés (forums, chats, réseaux sociaux) me semblent incontournables... Comment from Boris Perchat: Je m'en doutais un peu mais je voulais me laisser surprendre à vrai dire ;-)Je pense néanmoins que des exceptions pourraient confirmer la règle. Y a-t-il un blogueur à plein temps qui nous lit pour témoigner sur cette page ?  Comment from Stanislas Jourdan: Je ne crois pas que blogueur soit un métier véritablement. De mon point de vue il s'agit davantage d'un savoir faire qui sera certes très valorisable mais ne sera qu'une compétence requise parmi d'autres.Pour prendre un exemple peut être pas très juste mais que j'aime bien, ce sont les blogs de Google. Ce n'est pas le service communication de Google qui les gère mais directement les équipes dédiées aux projets. La communication se décentralise... Mais bon difficile de faire d'une exception une généralité...Après il y a bien les presse-citron et quelques autres mais rares ceux qui arrivent vraiment à en vivre. D'ailleurs souvent ces gens sont consultants à coté... donc dire que bloguer est leur métier est même un peu réducteur non ? Comment from Stanislas Jourdan: Sinon un article plutot intéressant de Benjamin Chaminade : http://www.generationy20.com/les-nouveaux-metiers-version-2010J'avoue avoir été surpris par quelques uns des métiers cités dans cet article ! Comment from André Loechel: La Fondation des Territoires de Demain est partenaire du projet européen PRO INTERNET dédié aux métiers de l'Internet de Demain, ceci dans le cadre du programme Leonard de Vinci de la Commission européenne.Nous y analysons à l'échelle de l'ensemble de l'Europe - en France notamment, mais aussi en Belgique, Allemagne, Espagne, Hongrie... - ce que seront ces métiers de l'Internet à l'avenir et pour cela nous créons avec tous nos partenaires ce printemps, à l'échelle européenne et internationale, un grand réseau dédié à ces nouvelles formations dans le domaine de l'Internet et à leurs acteurs.C'est bien volontiers que nous pourrons présenter en avant première dans votre émission les tous premiers résultats d'un projet qui a commencé en janvier dernier. Comment from André Loechel: Bonjour,Je serai donc naturellement présent parmi les intervenants pour évoquer notre projet européen. Je serai également accompagné - pour assister dans le public à l'émission - par notre directrice scientifique, responsable pour la Fondation de ce projet, Madame Laura Garcia Vitoria. Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci André, voilà un plateau qui s'annonce bien avec les bons intervenants, les bons points de vue, et... néanmoins, pour ne pas risquer d'être "trop dans le consensus", quelles sont les questions encore sujettes à polémiques dans le contexte de ce sujet ? Comment from Corinne Dangas: Alors pour rebondir sur Frédéric, j'ouvre un peu de sujets à polémique :) (plus modestement disons au moins à réflexion !) Ces métiers sont/seront-ils tous véritablement "nouveaux" ? Les secteurs les *plus* porteurs de demain (quantitativement au moins) concernent-ils les "métiers du Web émergents" tels qu'entendus ici ?Etc....Au plaisir de connaître vos visions là-dessus. @Stanislas : très sympa cet article, même si les intitulés peuvent prêter à sourire, les tendances y sont bien (mais je m'insurge : le SAAS est à la mode, mais n'est pas un langage !) Comment from Steeve Bois: Tout à fait d'accord, cette mention (SAAS=Langage) ma fait également bondir :) Comment from Carole BLANCOT: Écrire quelque chose...Bonjour Boris,De mon point de vue, le métier de bloggeur s'exerce déjà (et à temps complet) dans les entreprises qui ont préalablement mené une étude de ROI sur le nombre de leads générés directement par le biais de l'activité associée et qui ont apprécié le taux de transformation possible versus coûts salariaux et coûts technologiques associés. En revanche, il me semble que le métier est plutôt à pourvoir sous le libellé de "Community Manager", resp. marketing online et s'exerce le plus souvent à temps partiel ou alors dans le cadre d'un stage, contrat pro...Si le nombre de bloggeurs croit exponentiellement depuis ces 5 dernières années, rares sont ceux qui en vivent totalement, dans le cadre d'un statut auto-entrepreneur par exemple. Il faut être un champion de l'affiliation, un expert d'un domaine, un rédacteur chevronné, une personne rompue au langage HTML, posséder au minimum des notions de marketing et de communication, maîtriser et suivre les dernières techniques de SEO et SEM...Aujourd'hui, cette activité est développée, par les membres de mon réseau, dans une démarche de personal branding et/ou de façon plus ou moins extra-professionnelle. En ce sens et en ce qui me concerne, c'est mon "second métier" exercé à l'heure du déjeuner, le soir, la nuit, le week-end, pendant les congés au bénéfice de soi-même et pendant mes heures de travail pour les articles qui sont également au bénéfice de mon employeur.A bientôt et bonne émission à vous ! Comment from Carole BLANCOT: De mon point de vue, le métier de bloggeur s'exerce déjà (et à temps complet) dans les entreprises qui ont préalablement mené une étude de ROI sur le nombre de leads générés directement par le biais de l'activité associée et qui ont apprécié le taux de transformation possible versus coûts salariaux et coûts technologiques associés. En revanche, il me semble que le métier est plutôt à pourvoir sous le libellé de "Community Manager", resp. marketing online et s'exerce le plus souvent à temps partiel ou alors dans le cadre d'un stage, contrat pro...Si le nombre de bloggeurs croit exponentiellement depuis ces 5 dernières années, rares sont ceux qui en vivent totalement, dans le cadre d'un statut auto-entrepreneur par exemple. Il faut être un champion de l'affiliation, un expert d'un domaine, un rédacteur chevronné, une personne rompue au langage HTML, posséder au minimum des notions de marketing et de communication, maîtriser et suivre les dernières techniques de SEO et SEM...Aujourd'hui, cette activité est développée, par les membres de mon réseau, dans une démarche de personal branding et/ou de façon plus ou moins extra-professionnelle.En ce sens et en ce qui me concerne, c'est mon "secondmétier" exercé à l'heure du déjeuner, le soir, la nuit, le week-end, pendant les congés au bénéfice de soi-même et pendant mes heures de travail pour les articles qui sont également au bénéfice de mon employeur.A bientôt ! Comment from Thibaut D.: @Corrine : on peut même aller plus loin et se poser la question de la pertinence de certains métiers.- les escrocs du conseil web qui exploitent la crédulité de leurs clients pour les amener à développer des actions au R.O.I. inexistant mais anyway immersurable.- Les "faux métiers" qui n'ont pas de réel débouché, issus de l'imagination fantasque de quelques personnes qui se retrouvent dans le mur.- Les spécialistes au titre abracadbrantesque comme "community planner" pour dire "regardez je suis le seul sur le créneau" alors qu'il y a des dizaines de personnes proposant ce service sous d'autres noms.- Et bien sûr tous les métiers immatures à la "je sais me démerder 2.0" dont les acteurs ont intérêt à monter vite en compétence si ils veulent continuer à l'exercer devant la professionnalisation croissante des pratiques.Je suis un peu cru c'est vrai, nous sommes devant un cas classique de nouveaux domaines avec des nouveaux acteurs qui essaient de se former tous seuls pour répondre aux nouveaux besoins avec de nouvelles approche, donc c'est forcément un peu expérimental.Tant qu'on évite de créer des besoins là où il n'y a pas de R.O.I. ... ^_^' Comment from Thibaut D.: En complément on pourrait se poser la question du rôle de l'intelligence collective dans la structuration des nouveaux métiers. Quand elle fait émerger les bonnes pratiques, ou quand elle nous transforme en moutons allant tous vers la falaise. ;-)   Comment from Vincent Berthelot: Il faut vraiment s'inspirer du travail qui a ete fit par le GVT sur le portil des metiers du web et par l'UJJEF actuellement sur un referentiel des metiers de l communication car ils contiennent plein de nouveaux metiers avec des fiches de description par activites et competences Comment from Corinne Dangas: Oui, et la structuration proposée par le portail des métiers du Web est exemplaire. Même si elle reste encore peiner à être applicable partout. Ce qui signifie aussi que dans le fourre-tout des "community managers" et autres du même ordre, il s'écoulera encore qq années ou l'enjeu sera surtout d'avoir affaire aux bonnes personnes, à des compétences et des aptitudes plutôt qu'à des titres, avec le minimum de psychologie sociale et d'honnêteté morale, pour réussir à faire émerger du bon sens, des priorités, de la structure et faire avancer les pratiques dans des contextes aux périmètres très flous. Comment from Carole BLANCOT: @corinne : quel plaisir de lire "avec le minimum de psychologie sociale et d'honnêteté morale" ! C'est même assez peu courant de lire pareils écrits voire inespéré à vrai dire. Vous êtes également psychosociologue de formation pour évoquer le sujet de la déontologie professionnelle ? Comment from Corinne Dangas: Carole, hélas non pas du tout (et ma propre formation est d'ailleurs aussi modeste qu'autodidacte et éclectique). Mais j'ai eu la chance dans un lointain passé d'occuper des fonctions d'organisation - GPEC/GRH dans le public, et même si cela peut paraître à des années lumière du monde du Web... quelle bonne école cela aura été ! Comment from Frédéric BASCUNANA: Bel échange en effet, je prends parfois plaisir à observer ces "rencontres" et à en faire mon meilleur stimulant pour continuer - le reste du comité rédac ne me contredira pas.Bon, pour sortir de ces considérations trop gentilles qui ne me ressemblent pas ;-) il est temps chers amis de se remettre au boulot pour poursuivre nos sujets ;-) : on le voit bien, vous êtes pour la plupart habités par une vision, investis dans une perspective éthique, ces plateaux sont désormais bel et bien visités par une communauté active - nous ne donnerons donc pas un coup d'épée dans l'eau si nous avançons, je suis heureux de pouvoir vous compter parmi nous pour ça !Cette superbe journée avec ces 6 plateaux m'a rappelé pourquoi j'aimais ce métier - nous avons réussi à poser les bases d'un débat franc et sans langue de bois. Comment from Claude REYNIE: Bonjour à tous et ravie de voir que la question des "nouveaux" métiers de l'Internet passionne les publics. Et désolée aussi de n'avoir pu répondre à l'invitation de Techtoc.tv... Pour tous ces métiers émergents, peu importe le nom qu'on leur donne, l'usage fait loi. On peut en discuter sur le Portail des métiers de l'Internet. Pour moi, l'essentiel est de comprendre ou faire comprendre que des activités émergent avec des compétences qu'il faut identifier et reconnaître. Ceci ne peut que favoriser l'adéquation entre les besoins des entreprises et les compétences disponibles sur le terrain humain. Le portail des métiers de l'Internet mobilise des contributeurs pour construire de l'information et l'intégrer dans un outil dynamique. Des progrès restent à faire... on y travaille en ce moment.CR Comment from Frédéric BASCUNANA: Merci Claude d'être passée sur le site, nous allons vous redonner avec plaisir l'opportunité de revenir car nous n'en avons pas terminé sur ce thème ;-)Je pense d'ailleurs que le plateau ne vous décevra pas, nous allons le mettre en ligne en fin de semaine prochaine au plus tard ;-) Comment from Vincent Berthelot: Clubnet est partenaire en la personne de Michel Germain et plus modestement de moi-même de cette réflexion autour des nouveaux métiers du web ou de ceux qui se transforment à la fois sur le site gouvernemental et dans la démarche animée par l'UJJEF.Ce sujet est porteur d'enjeux forts comme les formations initiales ou continues, la GPEC dans les entreprises et ne doit pas être un simple exercice de style. Comment from Catherine TARAPACKI-PINTO: il ne reste plus qu'à faire venir sur le plateau un syndicat représentatif et nous pourrons procéder à la création et la rédaction de la convention collective des métiers du web émergent... des volontaires ???!! Comment from Vincent Berthelot: Ils en sont très très loin mais devrait s'y intéresser! Comment from : Le passage (timecode 11:00 à 13:00 )Démontre bien la complexité du passage entre le monde 1.0 et le monde 2.0 ...Quand le monde 1.0 demande qui est tu et quel est ton titre? Le monde 2.0 réponds je fait ceci et cela mais aussi ca ... ,mais mon titre n'est pas important c'est ce que je fait qui est important ...:) Comment from Frédéric BASCUNANA: lol, en effet Arnaud, je m'étais fait la même réflexion.Comme quoi tu mets aussi le doigt sur l'intérêt d'avancer en mode discursif, c'est ainsi qu'on peut mesurer le chemin à parcourir et apprendre plus rapidement ;-)  Comment from Serge SOUDOPLATOFF: @Catherine : lors des suicides de Renault, Blondel avait osé affirmer "si les salariés se suicident, c'est à cause de l'Intranet", et avait suggéré que les managers bloquent l'information avant de la diffuser (si si : http://www.zdnet.fr/actualites/informatique/0,39040745,39367621,00.htm); moi, je n'ai jamais vu un syndicat raconter quelque chose d'intelligent sur le monde Internet. On perd son temps à les mettre en valeur, qu'ils mutent, ou qu'ils meurent.  Comment from : La génése du cv Isometrique est en grand partie venue de ce constat .Cette problématique de définition de terme pour un poste.Comment démontrer ma capacitée à repondre à des problematiques?A des recruteurs pour qui la compéténces présentées semblent étre une liste incohérente et qui n'ont pas forcément les éléments pour comprendre la dimension stratégique des horizons numériquesL'idée fut de representé l'imbrication des compéténces nécésaire aux "nouveaux emplois/taches" (par exemple : les notions de marketing associé à la connaissance de la netetiquette et tout en gardant en tête une approche systémique, en utilisant les tics) ;) Comment from Vincent Berthelot: Serge généralisation abusive et contre productive car pour connaitre assez bien le monde syndical je m'attends à des changements dans les 2 ans qui viennent importants.Et FO franchement comme syndicat "représentatif" c'est mal parti! Comment from Vincent Berthelot: N'est ce pas les démarches entreprises par l'ANPE à l'époque et l'APEC maintenant sur les recrutements sans CV Comment from : En 2007 ? Peux etre à la capitale ...Mais pas en province à ma connaissance... En tout cas.C'est une bonne chose que les choses bougent dans ce sens là. Comment from Serge SOUDOPLATOFF: @vincent je veux bien admettre, mais j'aimerais savoir où c'est... Merci de nous envoyer des liens ! Comment from Catherine TARAPACKI-PINTO: pour ce qui est des syndicats, ce n'est pas nous qui faisons les lois et notamment la rédaction et la ratification des conventions collectives qui, si je ne m'abuse, doit bénéficier de la ratification des syndicats représentatifs dans la branche concernée.je veux bien vous envoyer les liens concernant tout le code du travail, mais vous n'avez pas besoin de moi pour savoir que les syndicats ne sont pas uniquement les gesticulateurs que les journaux nous servent, ceux sont également des êtres humains (si si) un tantinet collaborateur dans les entreprises, en bref des gens de terrain qui font aussi en sorte que, lors de ratification de certaines convention collectives, notre actualité dans ce sujet, font en sorte que les salariés se retrouvent avec un petit peu de gras par rapport justement au fameux code du travail. Moi je veux bien qu'on fassent sans eux, d'autant plus qu'ils ne représentent pas vraiment la majorité des salariés en France, je vous l'accorde, mais c'est comme pour les députés ou le gouvernement, on ne peut pas faire sans, ou alors on est mûr pour la révolution....et c'est un autre débat.donc on le fait Vincent et Serge ce livre blanc sur la convention collective 2.0...!!! Comment from Serge SOUDOPLATOFF: c'est comme d'habitude. Les gens de terrains bossent, et les gens visibles se moquent d'eux. Mais moi, ce que j'attend, c'est que les gens de terrain finissent par jeter à la poubelle leurs têtes pseudo pensantes qui les plombent plus qu'autre chose.Une convention collective 2.0, ça se serait une idée géniale. Il faudrait ouvrir un wiki, et mettre quelques réflexions dedans, et surtout faire un document pas très gros. N'étant pas spécialiste RH je ne sais pas par quoi commencer, mais je sais comment ouvrir un wiki :-)  Comment from Catherine TARAPACKI-PINTO: Rendez-vous sur le blog pour discuter de tout ceci, avec Vincent également et j'espère beaucoup de monde, il va falloir plancher !!!Heureusement on a un RH avec nous (incognito !!!:) Comment from Vincent Berthelot: Oui par ceque là on est limite hors sujet des métiers du web ! Donc il faut créer un autre espace pour parler de la place des syndicats dans l'entreprise 2.0, ou même plus réducteur sur un intranet 2.0.Je vais m'en occuper d'ici le pont :-) Comment from Marina Aubert: MERCI Serge!! C'est ce que je n'arrête pas de dire à mon associé qui jalouse les blogueurs: on ne peut à la fois être une star et un vrai spécialiste de terrain. Sauf peut-être Vincent ;)Je suis partante sur la convention collective 2.0, elle rejoindrait directement le travail de mon groupe de réflexion "Entreprise 2.0/ RH2.0". Comment from Marina Aubert: Je veux bien une invit' ;) Comment from Stanislas Jourdan: Un article intéressant de Fred Cavazza : http://www.fredcavazza.net/2010/05/13/les-metiers-du-social-media-marketing/ Comment from Vincent Berthelot: Bien sur et avec plaisir :-) Comment from Frédéric BASCUNANA: en tout cas sur cette idée je suis prêt à lancer l'"idée d'un plateau Comment from Mamadou DIOP: Bonjour,Je fais partie d'un Groupe d'établissements d'enseignement supérieur privé basé à Dakar au Sénégal. Naturellement l'Internet du futur nous intéresse pour faire les sauts technologiques nécessaires pouvant participer au Développement de l'Afrique. Nous sommes ouverts à toutes collaborations ou à tous projets pouvant nous faire avancer dans le temps. Cordialement à tous les intervenants. Comment from Vincent Berthelot: Bonjour Mamadou, c'est un plaisir que vous nous faite de nous rejoindre sur Techtoc.tv et ainsi ouvrir encore plus cette webtv vers le monde. Hier nous discutions avec une amie, Céline Mory, de nos projets et nous parlions justement de l'Afrique car les évolutions dans les usages sont remarquables. L'ADSL est parfois poussif mais c'est le web nomade celui des mobiles qui se développe a toute allure et qui intéresse bien sur les operateurs. Nous qui sommes spécialistes des intranet 2.0 c’est un défi que de concevoir un intranet multisupport et optimise pour des smartphone. J'aimerai votre témoignage entre autre sur ces évolutions et pourquoi ne pas penser a un plateau sur ce sujet ! Comment from Mamadou DIOP: Merci Vincent de votre prompte réaction. Effectivement, je suis vraiment passionné de tout ce qui touche les TIC en Afrique. Effectivement, nous pourrons un jour avoir un plateau sur ce sujet. De notre côté, nous réfléchissions sur le Mobile Learning pour permettre à une grande majorité d'africains d'accéder au savoir à partir d'applications de leur téléphone portable. Vous savez qu'en 2000, la ville de Manhatan aux USA avait plus de téléphone portables que toute l'Afrique réunie. En 2009 avec son milliard d'habitants, l'Afrique a plus de téléphones portables que les Etats-Unis d'Amérique et le Canada réunis. Je pense que ce potentiel représente autant d'opportunités à exploiter par la mise en oeuvre de produits TIC adaptés aux besoins de bien être des populations africaines. En échangeant, je pense nous arriverons dans le temps à réaliser des produits et programmes salvateurs. J'aimerai aussi avoir des détails techniques sur l'Intranet Multisupport pour smartphone. Comment from Vincent Berthelot: En fait nous devrions associer les operateurs a notre réflexion car ils sont les porteurs de ces nouvelles fonctionnalités et des nouvelles offres comme par exemple celles concernant l’intranet et l’extranet Comment from Steve: Si vous voulez y voir vraiment clair dans les métiers du web je vous conseille ça sinon.. le guide des métiers du web http://theworldwildweb.net/category/les-acteurs/ Comment from zezette foufoune: trouve ce webcast : Pas trop mal traitéJe n'ai point trouvé réponses à mes questions... Il reste tout de même un sujet très intéressant. Comment from comment salut: je suis complètement d accord!!!!!!!!:) Comment from sabrina: Bonjour , je vous contacte car j'ai une question à vous passer . Je suis âgée de 21 ans je fait des études en marketing , j'aimerai créer mon propre jobs étudiant créer un blog avec plein de conseille , parler des actualité , etc... Il y aura plusieurs rubrique ensuite grâce à la notoriété que j'aurai requis faire de l'import et revendre sur mon site web qu'en pensez vous ? Les conseilles sont les bienvenue :)