Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
Site communautaire 
privé de @fredbascunana :-)
Le carburant essentiel du marketing en B2B c'est le contenu : un contenu qui, selon une étude Forrester datée de décembre 2015 n'atteint pas même les standards les plus élémentaires de la pertinence du point de vue Client.  Pire : cette étude réalisée auprès d'un panel de grandes entreprises démontre que ce contenu n'est pas même consulté, ni convenablement exploité par les Ventes... en interne, oui, vous avez bien lu. En somme, l'outillage actuel des Directions Marketing dans le B2B ne les empêche certes pas de produire des dispositifs brillants, ce en quoi la réputation mondiale des marketeurs français n'est heureusement pas encore écornée, mais un point de lucidité s'impose :  La priorité actuelle des Directions Marketing devrait être de concevoir et d'intégrer la différence entre des contenus quantitativement produits et des contenus susceptibles de produire un engagement ciblé. 
Et toc, voici mon feedback :
Ci-dessous, j'expose mes motivations auprès des organisateurs :


Je signale mon opinion : je trouve ce sujet...




Infos diverses
Lieu : Dans les studios Cafeine TV, adresse : Plan d'accès
Format : Talkshow
Traitement : Recommandation stratégique
L'article
Aidez-nous à
préparer ce sujet !
AUDIENCE
Web-TV,
mode d’emploi
 

Le carburant essentiel du marketing en B2B c'est le contenu : un contenu qui, selon une étude Forrester datée de décembre 2015 n'atteint pas même les standards les plus élémentaires de la pertinence du point de vue Client. 

Pire : cette étude réalisée auprès d'un panel de grandes entreprises démontre que ce contenu n'est pas même consulté, ni convenablement exploité par les Ventes... en interne, oui, vous avez bien lu.

En somme, l'outillage actuel des Directions Marketing dans le B2B ne les empêche certes pas de produire des dispositifs brillants, ce en quoi la réputation mondiale des marketeurs français n'est heureusement pas encore écornée, mais un point de lucidité s'impose : 


La priorité actuelle des Directions Marketing devrait être de concevoir et d'intégrer la différence entre des contenus quantitativement produits et des contenus susceptibles de produire un engagement ciblé. 

Expertises concernées :  sales enablement, content marketing, social selling

Pendant la première partie du processus d'achat dans laquelle les Acheteurs prennent des renseignements, seulement 9% d'entre eux estiment notamment que les livres blancs influencent leur décision - à comparer cependant avec les 18% d'entre eux qui estiment que leurs conversations en ligne avec des consultants avant-vente ont un impact positif.

Les Acheteurs déplorent que les documentations soient trop centrées sur les spécifités techniques et les fonctionnalités des offres mises en avant : or de quoi parle-t-on ici ?

Nous sommes en train d'aborder le thème central pour les marketeurs de demain, de leur alignement avec les ventes : c'est précisément dans ce processus de prise de contact au travers des premiers stades de l'échange avec les acheteurs qu'ils ont une chance de réussir leur mission d'autonomisation des forces de vente.


Cela signifie que les contenus et documentations produits doivent s'inspirer de la réalité des "Sales conversations" et non se borner à les façonner à sens unique par la qualité de productions souvent trop centrées sur la technificité des produits ou services. C'est en ce ens que c'est une vraie leçon d'humilité et de retour aux sources.

Qui plus est, les contenus non exploités posent un réel problème de rapport coût/efficacité, aggravé par le fait que les acheteurs n'associent plus ces contenus à une notion de qualité : juste, d'infobésité ("B2B buyers are overwhelmed by content volume but underwhelmed by quality").

L'étude qualifie ces contenus de principalement "product-centric", alors qu'ils devraient être "client-centric" : mais les "cas clients" ne suffisent pas (trop souvent complaisants), il faut repartir de la logique et des réalités imposées par les échanges avec les vendeurs pour saisir les attentes des acheteurs, qui évoluent d'ailleurs rapidement. Aussi le Marketing doit-il se remettre à l'écoute des conversations que ces derniers entretiennent de plus en plus naturelmement via les médias sociaux professionnels avec leurs meilleurs "social sellers".


Dans mon prochain article je développerai sur les solutions à envisager :

notamment sur le contenu qui engage réellement les acheteurs, et sur l'importance du monitoring (métriques et feedback), au travers d'un audit permanent de l'utiliation effective des contenus pour en mesurer le potentiel d'engagement grâce aux technologies d'aujourd'hui.

En attendant, je vais organiser des interviews et des débats avec les entrepreneurs du secteur qui ont des solutions à proposer, et avec des CMO en activité qui savent performer sur ces points - de sorte qu'ils nous renseignt sur leurs méthodes.

@fredbascunana



APPROFONDISSONS LE SUJET EN INTERVIEWS & TALKSHOWS :
REJOIGNEZ LA RÉFLEXION EN POSTULANT SUR CETTE PAGE :-)


Professionnels et experts, vos insights sont les très bienvenus :

Venez prendre la parole sur les polongements de ce sujet dont l'enregistrement sous forme d'interviews vidéo aura bientôt lieu.

Comment participer :
Pour coproduire ce sujet avec nous, intervenir comme speaker / expert, infléchir le conducteur en exprimant vos convictions sur le sujet, ou susciter un traitement selon vos interrogations, tout d'abord cliquez sur le bouton figurant dans la vignette du présent sujet sur le cette page :

   "POSTULER POUR PARTICIPER"   

puis indiquez un maximum de réponses dans l'onglet de la présente page, intitulé : 

    "Aidez-nous à préparer ce sujet"   

C'est la meilleure manière de faire connaître et positionner votre expertise tout en vous assurant que les points à vos yeux importants ne seront pas oubliés dans le conducteur du talk.

Sujet par :
Loading...
Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :